La montagne Zion

Clément Guichard
21 mars 2019,
temps de lecture : 4 min


C’est un monstre physique comme on a rarement vu en NCAA. Déjà un phénomène à sa sortie de High School, ses performances à Duke fascinent.


Zion Williamson, c’est l’histoire d’un gamin surdimensionné. Un gamin qui est en train de choquer les États-Unis par ses performances exceptionnelles avec Duke et par la facilité qu’il affiche sur le terrain. Petite analyse de cet OVNI du basket universitaire.

Stats par match de Zion Williamson en 2018-2019

Physique et qualités athlétiques

Tout d’abord, Zion Williamson mesure 2m01 pour 129kg… Pour un poste 3/4, c’est un physique encore jamais vu en NCAA. Si il jouait en NBA, il serait déjà le second joueur le plus lourd de la ligue derrière Boban Marjanovic et ses 2m21. Lorsqu’on calcule son IMC (indice de masse corporelle, BMI en anglais), il obtient un score de 31.93, ce qui le classe parmi les obèses.

Pourtant quand on le voit jouer, il n’a rien d’un obèse. Il est même tout le contraire. Il a des qualités athlétiques bien plus proche de Lebron James que de Roy Hibbert. Sa détente, qu’elle soit sèche ou avec élan, est exceptionnelle. Il est capable de faire monter sa lourde carcasse au panier à une vitesse démesurée. Son dynamisme lors de ses attaques du panier le rend indéfendable. Comment défendre un joueur qui est plus lourd et plus rapide ?

Ses 129 kilos ne semblent en aucun cas être un frein. C’est même l’inverse. En NCAA, cela lui a permis de brutaliser et intimider quiconque se trouvait en face de lui dans la raquette. Que ce soit dos au panier, en attaque de panier, ou même en défense, son poids lui donne un avantage démesuré. Il peut facilement briser un bonne position défensive adverse en créant le contact avec ce dernier. En NCAA, il a été impossible pour quelconque adversaires de le tenir, tant sa force brise toute tentative de le stopper. Il fait tout simplement exploser les adversaires à l’impact.

En défense, son avantage physique lui permet de défendre le panier mieux que quiconque. Sa détente et son dynamisme lui permettent de contrer très facilement beaucoup de tentatives variées. Et lorsqu’un adversaire ose l’agresser pour monter au panier, les 129 kilos font office de barrage, de mur.

Ce physique hors-norme, lié à une vivacité jamais vue pour un joueur de ce poids, l’a transformé en énorme prospect NBA. Mais si seulement il n’y avait que ça…


Techniques et aptitudes offensives

Comme beaucoup de gauchers, il a tendance à être légèrement contrarié sur sa main opposée. Il est plus que capable de driver avec sa main droite, mais comme peut le faire James Harden, Williamson aime abuser de sa main gauche. Et comme Harden, Zion est tellement fort qu’il parvient à se trouver des angles d’attaques et des espaces avec sa main forte alors que c’est là que les défenses l’attendent.

Il reste plutôt sobre en pénétration en n’exagérant pas, ni en cherchant à faire le show avec quelconques dribbles fantaisistes. Zion, c’est avant tout une recherche de l’efficacité. Mais son contrôle de balle est fin et délicat pour un joueur de sa carrure.

Son attaque de panier a déjà atteint un très haut niveau. Il ne fait aucun doute que cela sera sa force majeure lors de son arrivée en NBA. Il est assez puissant pour finir sur un ou plusieurs adversaires et provoquer des fautes. Il peut également éviter un défenseur ou un contre en exécutant un lay-up en deux temps, même s’il le fait moins. Il est assez habile pour attaquer le panier de n’importe quelle manière.

Son shoot reste le seul point offensif qu’il lui faudra drastiquement améliorer pour espérer devenir une Superstar NBA. Si la base de sa technique de shoot est plutôt bonne, il va néanmoins devoir travailler le positionnement de son ballon dans la paume, la fluidité de son geste et sa finition. Son shoot reste encore trop aléatoire pour être une arme en NBA. Mais dans ce compartiment du jeu, il a déjà des longueurs d’avance sur des joueurs comme Simmons ou Fultz, deux des trois derniers premiers choix de la draft. Il sera sans nul doute un bon shooter à terme.

Le paradoxe de sa situation avec son tir est qu’il apparait presque plus rassurant derrière la ligne à trois points, en jeu, que sur la ligne des lancers-francs, en phase arrêtée. Souvent les lancers-francs qu’il manque son des écarts assez large, sur la gauche ou sur la droite, ce qui suggère un manque de concentration et de rythme. Sa gestuelle aux lancers-francs manque d’habitude et de répétition. Une fois qu’il aura trouvé son rythme et son rituel sur la ligne, il devrait atteindre de meilleurs pourcentages.

Stats aux tirs par match de Williamson pour la saison 2018-2019

Son jeu au poste bas est propre et efficace car il sait utiliser sa puissance à bon escient. Mike Kryzewski le coach de Duke, aimait le positionner au poste 4 et lui offrir la possibilité de prendre la position en poste bas ou haut. Une fois qu’il avait la balle, il lui suffisait d’un ou deux dribbles pour se placer en position pour monter au panier avec ses qualités athlétiques.

Ce qui fait sa particularité à cette position d’intérieur qui peut s’écarter, c’est sa capacité à distribuer le jeu. En plus d’être une menace constante au scoring, il possède une vision du jeu qui lui permet de faire une passe précise à un coéquipier ouvert derrière la ligne à 3 points, ou qui coupe sous le panier. Il se rend ainsi injouable car la prise à deux n’est plus une solution. Cet aspect de son jeu peut être un élément différenciant dans sa future carrière. Il montre déjà qu’il peut créer pour ses coéquipiers. Il est cependant moins bon lorsqu’il s’agit de faire un passe décisive en drivant depuis la ligne des trois points.


Défense et Rebonds

Zion Williamson est déjà devenu un phénomène en défense avec ses contres spectaculaires. Ses qualités athlétiques combinées à des capacités d’anticipation et de timing supérieurs à la moyenne, lui ont ont offerts cet atout magnifique qui fait de lui une machine à highlights des deux côtés du terrain.

En NCAA, il était un top défenseur qui était capable de défendre le meneur comme le pivot adverse. Son déplacement latérale et sa vivacité sont encore une fois excellents malgré son poids. Mais dans une NBA où les qualités athlétiques et l’espace sont les bases du jeu, contrairement à la NCAA, il devrait avoir plus de difficultés au début à défendre les meneurs rapides et shooters, ainsi que les grands pivots qui peuvent lui shooter dessus. L’expérience du jeu NBA se faisant en jouant, ce manque de capacité à switcher devrait être rapidement résolu. Les qualités défensives qu’il a présenté en NCAA devraient être transposables avec la même efficacité en NBA dans quelques années. Sa défense sans ballon est très respectable et il a un excellent timing pour venir en aide à l’un de ses coéquipiers.

Il est également un gros rebondeur. Dynamisme, détente sèche et puissance font souvent un bon mariage dans ce compartiment du jeu. Zion a tout. Il possède même les fondamentaux et le QI basket qui lui donnent l’intuition de se mettre en bonne position pour prendre le rebond et effectuer les écrans retards systématiquement.


Un avenir brillant

Zion en NCAA c’est un peu un monstar de Space Jam qui jouerait avec des adolescents. Non seulement il possède un physique complétement démesuré, mais en plus il jouit d’un talent rare. Un talent qui excite les fans de basket et qui fait pleuvoir les comparaisons avec Lebron James. Le monde est persuadé d’avoir devant lui un joueur comme on en voit une fois tous les 15/20 ans. Un phénomène, déjà star au pays du basket, et qui va peut être être sélectionné par Popovich pour jouer avec Team USA pour la Coupe du Monde 2019. Un phénomène qui devrait modifier la face de la NBA à jamais. Attention à l’équipe qui va le drafter. Dans 2/3 ans, il se peut que Zion soit déjà sur le toit du monde individuellement. Il va falloir que la franchise suive.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s